Capture d’écran 2013-07-25 à 18.46.35

Twitter : Passez à la vitesse supérieure avec les listes

Twitter propose une fonctionnalité rarement mise en avant dans les usages quotidiens, qu’ils soient individuels ou professionnels. Il s’agit des listes. Focus sur ce que cette fonctionnalité offre, surtout après la dernière mise à jour, qui vous permet de créer jusqu’à 1000 listes, intégrant chacune jusqu’à 5000 comptes.

Vous pouvez imaginez les listes comme des flux d’actualités complémentaires à votre compte principal et ses abonnements (followings), lesquels flux peuvent être thématiques. Le tout étant d’alléger la pression sur votre flux principal en réduisant le nombre d’abonnements pour n’en garder qu’un premier cercle de qualité pour un suivi régulier.

Twitter Lists

Pour le mode d’emploi, je vous renvoie vers le tutoriel proposé par Twitter, qui explique les différentes étapes pour se créer ses propres listes. Je vais plutôt m’attarder sur la démarche que je préconise pour optimiser son usage de Twitter avec ces listes.

D’abord, il faut savoir que les listes peuvent être publiques, c’est à dire accessible depuis votre profil à tout internaute (membre ou pas de Twitter), mais vous avez le choix de les rendre privées, seulement accessible par vous. C’est seulement dans le cas d’un ajout d’un utilisateur à une de vos listes publiques qu’il sera notifié. La notification n’existe pas pour les listes privées.

Ensuite, le choix de l’organisation de vos abonnements dans les listes peut se faire de plusieurs manières : par thématique, par niveau d’expertise, par niveau acquaintance, pour les collègues d’entreprise, par secteur, par zone géographique, etc. Vous envisagez ces listes comme des périmètres de veille complémentaires, du cercle le plus proche de vos axes de travail/d’intérêt au plus lointain. Ainsi, vous allez pouvoir être capable de mieux prioriser le temps disponible pour consulter vos flux : d’abord le flux principal, ensuite la liste du premier cercle, du second, etc.

D’ailleurs, vous pouvez rajouter une limite volumétrique au nombre d’abonnements dans chaque liste, où par exemple, vous sélectionnez le Top20 des comptes sur une thématiques dans une liste A++ et une autre plus large avec le reste, ce qui vous évite les redondances, les publications personnelles et parfois hors sujet.

Comme vous pouvez créer vos propres listes, vous avez aussi la possibilité de s’abonner aux listes créées par d’autres utilisateurs, notamment les comptes qui font figure dans leurs domaines respectifs (comme avec Matthew Ingram ici). Vous visitez le profil d’un utilisateur et vous consultez les listes qu’il a pu créer ou encore les listes auxquelles il est abonné, voire même les listes dans lesquelles il est intégré par d’autres utilisateurs. Plus l’autorité de l’individu derrière le compte est reconnue, plus y’a de chances que sa sélection de comptes soit de bonne qualité (mais ce n’est pas toujours vrai…).

Cette démarche est aussi valable quand vous effectuez des recherches directement sur Twitter, avec des hashtags ou sur des comptes précis. A titre d’exemple, les agences de presse comme l’AFP ou l’AP maintiennent des listes avec leurs journalistes, lesquels maintiennent parfois aussi des listes sur les autres titres de presse et autres journalistes, par spécialité, par localisation géographique, etc.

AFP Twitter List

Ainsi, vous pouvez limiter votre flux principal à moins d’une centaine d’abonnements et vous organisez le reste entre les listes par priorité/importance. Ce qui fait que si vous avez juste une dizaine de minutes, vous les consacrez pour la consultation de votre compte principal, et si besoin, vous pourrez aussi passer une ou deux minutes sur le premier cercle. Plus productif, direct au but, sans déchets ! Et ça n’empêche pas de vous créer une liste « Humour » ou « Divertissement » pour rendre l’exercice plus fun !

Articles similaires:

2 Posted on 25 juillet, 2013 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !