Capture d’écran 2013-06-03 à 12.14.07

Etude Microsoft : Perceptions et usages des Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE)

Microsoft a publié récemment les résultats de son étude menée par Ipsos autour des perceptions et des usages des Réseaux Sociaux d’Entreprise dans le monde. Près de 10000 personnes ont participé à l’enquête, représentant 32 pays, entre mars et avril dernier. Un des points intéressants de cette enquête est la définition donnée par Microsoft aux « Information Workers » : collaborateurs adultes travaillant dans une entreprise de plus de 100 personnes, utilisant un PC, laptop, tablette ou smartphone pour plus de 75% dans leur fonction.

Quant aux résultats, les variables culturelles ont un impact significatif sur les perceptions et usages des RSE dans les entreprises. Ainsi, en Chine, au Mexique et en Turquie, les RSE sont plutôt utilisés pour le partage et la revue de documents. En Allemagne, les RSE sont au contraire très peu utilisés pour communiquer entre collègues. Par ailleurs, il y a une forte propension chez les hommes à utiliser les outils sociaux (de manière générale) à suivre la concurrence et développer leurs réseaux, contrairement aux femmes qui sont plutôt dans la communication avec les collègues et le partage de documents.

Concernant les raisons de restrictions d’accès à certains réseaux sociaux et à certaines plateformes, il est intéressant de voir que la Belgique, le Brésil, le Chile, la République Tchèque , l’Italie, le Mexique, la Pologne, l’Afrique du Sud et l’Espagne sont les pays où la sécurité est l’argument principal expliquant les restrictions. Pour les 23 pays qui restent, c’est plutôt l’impact négatif sur la productivité qui est mis en avant. Par ailleurs, les hommes mettent en avant la sécurité, la bande passante et la perte de données comme les principales motivations de restriction d’accès. Alors que chez les femmes, c’est plutôt la perte de productivité.

D’ailleurs, seulement dans 5 pays, les réseaux sociaux ont été perçus comme moteur de productivité dans le cadre du travail : la Chine, l’Inde, la Turquie, le Mexique et la Russie. En effet, plus d’un tiers des participants pense que leur entreprise   sous-estime les gains possibles de l’usage des réseaux sociaux.

Social Tools Microsoft SurveyPar ailleurs, au Japon où les usages des outils sociaux dans les entreprises ne sont pas largement adoptés par les collaborateurs, les entreprises sont plus motivés à faire un pas et expriment moins d’hésitations quant à l’adoption de ces plateformes en interne. D’autre part, les collaborateurs attendent majoritairement que les départements informatiques soient à l’initiative dans la sensibilisation aux usages des réseaux sociaux et donnent l’exemple.

Articles similaires:

0 Posted on 3 juin, 2013 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !