Capture d’écran 2013-05-24 à 14.16.49

Les technologies clefs à horizon 2025 selon McKinsey : 33 trillions de dollars

Disruptive technologies: Advances that will transform life, business, and the global economy est le dernier rapport publié par l’antenne des études du cabinet de conseil McKinsey : McKinsey Global Institute. L’équipe d’analystes a ainsi recensé par moins d’une centaines de technologies clefs dans divers secteurs d’activités, et a identifié 12 technologies qui auront un impact économique en terme de création de valeur, estimé entre 14 et 33 trillions de dollars, à horizon 2025.

McKinsey Disruptive Technologies

Ainsi, l’Internet mobile remporte la part de lion dans les estimations du rapport McKinsey, avec un potentiel allant jusqu’à près de 11 trillions de dollars. Les applications principales concernent surtout l’amélioration de la productivité individuelle et collective, ainsi qu’une accessibilité des services renforcée et optimisée. Ca concerne les technologies sans fil, les capacités de stockage numérique, les batteries moins chères et plus performantes, etc.

L’Internet mobile est suivi de près par l’automatisation du travail de savoir et l’Internet des objets. Ces deux technologies génèreront près de 13 trillions de dollars d’ici 2025. Les secteurs de la finance, de l’énergie et de la santé sont les premiers concernés par l’automatisation des tâches du knowledge work, comme l’intelligence artificielle, les big data, etc. ainsi que par l’Internet des objets, avec l’optimisation des processus et les dispositifs connectés.

Les 9 technologies du classement concernent le cloud, la robotique avancée, les véhicules autonomes, la génomique nouvelle génération, le stockage de l’énergie, l’impression 3D, les matériaux avancés, l’exploration pétrolière avancée, et enfin les énergies renouvelables.

Les écarts dans les estimations proposées par McKinsey s’expliquent par le volume de paramètres d’incertitude assez important, ainsi que les valeurs marchandes et l’indexation financière, comme par exemple pour les énergies renouvelables ou l’exploration pétrolière. Le rapport ne se positionne pas comme un exercice de prédiction ou de prospective technologique, mais plutôt comme une tentative de valorisation d’un potentiel technologique selon des méthodes quantitatives.

Articles similaires:

3 Posted on 24 mai, 2013 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !