Capture d’écran 2013-05-21 à 14.39.50

Vie privée, vision unique, trouble de l’attention… La face cachée des médias sociaux

A chaque nouvelle technologie sa crise de panique collective, qui vire dans certains cas à de la paranoïa. Les médias sociaux n’y échappent pas non plus. Il y a les grands noms comme Nicholas Carr ou encore Sherry Turkle qui dressent un panorama des risques assez développé autour des réseaux sociaux en particulier et du Web plus généralement. Tout comme le dernier ouvrage du duo Cohen & Schmidt sur le futur du digital.

Mais l’un des plus récents ouvrages sur le sujet qui assure une couverture très riche des dérives des médias sociaux est le livre blanc de Sogeti, co-écrit par Sander Duivestein et Jaap Bloem et s’intitulant : « The Dark Side of Social Media : Alarm bells, analysis and the way out« .

L’ouvrage (voir en fin d’article) est composée de 3 parties : d’abord une revue des différents signaux d’alarmes autour des usages des médias sociaux. Ensuite, une analyse des risques associés à ces nouvelles plateformes. Enfin, une proposition de quelques pistes de solutions pour éviter les risques identifiés plus haut.

Si le ton est donné dès le départ (couverture, titre, graphiques, etc) avec une formulation qui suscite l’inquiétude et renforce la panique, l’ouvrage se veut être réaliste sans minimiser les risques courus, en s’appuyant sur plusieurs références et productions de la littérature actuelle.

Parmi les risques identifiés, et à titre indicatif, il y a l’isolement social, les déficits et troubles d’attention sous la fausse illusion du multitasking, la vision unique développée à l’aide des algorithmes de personnalisation, la frontière de plus en plus poreuse entre vie publique et vie privée, la e-criminalité avec le social engineering, la dépression Facebook, etc

Pour diminuer ces risques, les auteurs proposent, outre l’adoption du mouvement « Slow Web » et une diététique informationnelle, un framework de « digital literacy« , c’est à dire un ensemble de compétences dont toute personne aura besoin pour évoluer sereinement dans un environnement digital. Ces compétences sont résumées ainsi : compétences fonctionnelles, la sûreté numérique, la communication efficiente, la capacité et l’aptitude à chercher et trouver les bonnes informations, la collaboration, la compréhension des cadres socio-culturels, l’évaluation et l’esprit critique, la créativité.

Articles similaires:

1 Posted on 21 mai, 2013 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !