De la valeur de l’identité numérique, selon le Boston Consulting Group

Le BCG a publié récemment un livre blanc fort instructif concernant l’identité numérique dans notre société moderne, ses avantages et limites à la fois du point de vue de l’utilisateur mais aussi selon une approche sectorielle pour les entreprises.

Dès le début, BCG donne le ton en affirmant que l’identité numérique (définie comme l’ensemble des données et traces numériques disponibles à propos d’un individu) devient une monnaie, avec une valeur économique qui peut faire l’objet de transactions économiques.

Il affirme par ailleurs qu’outre la tendance de croissance des volumes de données produites, nous sommes en passe d’assister à la création d’autres types de données personnelles et comportementales, comme par exemple celles générées par l’Internet des Objets.

Mais les estimations chiffrées à horizon 2020 sont encore plus percutantes : 330 Milliards d’euros pour 22% de croissance de bénéfices estimés pour les entreprises en Europe dont le métier fait appel aux données personnelles. Les secteurs d’activité se basant sur la gestion de l’identité numérique (e-commerce, santé, télécoms, etc) peuvent prétendre à des taux de croissance de 15% et allant jusqu’à 100%.

De l’autre côté, 30% seulement des utilisateurs disposent d’une idée sur la manière dont leurs données personnelles sont gérées et exploitées. Et seulement 10% sont en complète autonomie dans la gestion de leur identité numérique, avec paramètres de confidentialité, etc. Par ailleurs, 30% des utilisateurs déclarent avoir confiance dans le partage de leurs données avec des entreprises du e-commerce, de la santé ou des télécoms.

Le livre blanc revient par ailleurs sur les méthodes de collecte des données mobilisées par les opérateurs économiques, ainsi que les domaines d’applications et les niveaux de risques respectifs. Un autre focus est effectué concernant les dangers et risques de l’identité numérique, avec un rappel historique des plus grandes brèches de sécurité dans le vol des données personnelles d’une dizaine de grandes entreprises, comme Sony, Philips, ou encore plus récemment Linkedin.

Pour télécharger le livre blanc en PDF : The-Value-of-Our-Digital-Identity

 

Articles similaires:

0 Posted on 15 novembre, 2012 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !