La sécurité serait-elle le talon d’Achille des éditeurs de veille ?

Le contenu de l’article est supprimé après discussion avec les entités concernées par l’affaire.

Je signale, pour clarifier la situation, qu’aucun moyen illégal n’a été mis en oeuvre pour accéder à ce contenu, contrairement à ce que certains peuvent penser. Il s’agit bien, de plusieurs adresses web renvoyant vers ces portails, partagées par un utilisateur sur un célèbre site de partage de favoris. Ces adresses sont accessibles au public, sans aucune compétence informatique particulière. Une simple requête sur le mot « veille » permet de remonter ces résultats. A l’instant où j’écris ces lignes, ces adresses sont encore consultables sur le site de partage.

Update : Les urls en question viennent d’être supprimées du compte de la personne qui les a partagées. Le compte est en effet maintenu par le « community strategist & manager ».

Articles similaires:

0 Posted on 23 juin, 2011 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !