L’e-réputation en questions

Alain Rey, dans son Dictionnaire historique de la langue française, précise que la réputation (du latin « reputatio » qui signifie « compter, évaluer ») désigne l’honorabilité morale, la célébrité d’une personne en raison de sa valeur. Et, par extension, l’opinion positive ou négative que les individus ont de quelqu’un ou de quelque chose.

  1. Nous ne sommes pas ici dans le domaine du raisonnement logique, mais dans celui du ressenti et de l’appréciation personnelle. D’une part, la notion de réputation sur un même sujet ou sur une même personne peut être très variable d’un individu à un autre. D’autre part, cette réputation n’est pas figée, elle évolue constamment dans le temps, en positif comme en négatif.
  2. La réputation n’a de réelle signification que si elle atteint une certaine masse critique hétérogène. En effet, plus une réputation sera supportée par un nombre croissant d’individus qui ne sont pas liés à la personne (famille, proche, amis, connaissances), plus elle paraîtra crédible aux yeux des autres.
  3. Dernier point et non des moindres, on assiste à une certaine forme de stigmergie sociale , le sujet étant à la fois acteur (ses actes influent directement sur le sentiment que les autres ont de lui) et spectateur (il est quasi impossible, sauf peut-être dans une dictature, de contrôler ce que les autres pensent de lui). Les actions qu’il mènera viendront enrichir ou appauvrir son capital social. L’ensemble des interactions sociales déterminera à la fois le réseau social et le capital social d’un individu.

Articles similaires:

0 Posted on 10 décembre, 2009 by Aref JDEY

Partagez cet article avec la communauté !